Michel Garlopeau, portrait de bénévole

Temps de lecture : 3 minutes

Article #n°16 – Auteur : Michel G.

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Originaire de Bourgogne, j’en apprécie encore aujourd’hui la gastronomie et le vin. Rien de tel qu’un verre de Meursault ou de Santenay ! Dans une ancienne vie, j’ai été chargé d’études marketing mais j’ai compris avec le temps que je n’étais pas à ma place. Je suis désormais bien dans mes baskets et exerce le métier de coach professionnel depuis 2 ans. Aider les personnes que j’accompagne à clarifier puis à atteindre leurs objectifs, voilà un job stimulant et plein de sens ! A côté de ça, je suis un amateur de rock n’ roll au sens large. Musicien, DJ et collectionneur de disques, prévoyez du temps si vous souhaitez que l’on discute de ce sujet, je m’enflamme rapidement !

Pourquoi as-tu décidé de rejoindre le Cocon Solidaire ?

La solitude féminine m’a marqué dès mon plus jeune âge. A 10 ans mes parents divorcent et ma mère se retrouve à m’élever seule, tout en faisant face à un cancer du sein. Même si ma famille l’a toujours soutenue, j’ai senti plus d’une fois dans sa vie que la solitude était présente sous d’autres formes. J’ai la conviction que la solitude est protéiforme et qu’elle n’est pas un état naturel pour l’être humain. Nous sommes des êtres sociaux et par le lien, le collectif, l’esprit d’équipe, nous irons beaucoup plus loin dans notre contribution au monde !

Quel est ton rôle au sein du Cocon ?

J’anime des ateliers Arbre de Vie, un outil que j’apprécie beaucoup issu des pratiques narratives auxquelles je suis formé. Son ambition première est de développer l’estime de soi en mettant un coup de projecteur sur le “plein” dans la vie des participantes. Le but est d’y honorer les résistances aux problèmes qu’elles ont dans leur existence, de mettre un coup de projecteur sur les stratégies déployées pour continuer à avancer malgré l’adversité. L’idée est également de se reconnecter à ses valeurs et besoins, à tous les atouts, forces, qualités, capacités, talents que chacune d’entre elle a su démontrer. Enfin, l’intention est de partager ses projets, rêves et espoirs pour le futur avec d’autres qui seront autant de témoins de ces histoires préférées.

Le prochain atelier a lieu le 18 décembre, pour vous inscrire c’est par ici 

Pourquoi ce projet est-il important pour toi ?

Je pense que chaque personne peut avoir un impact sur son environnement. J’ai choisi de m’investir pour les femmes en situation de solitude car elles ont peu de visibilité et de soutien dans nos sociétés. Les femmes doivent souvent s’occuper de la maison et des enfants en plus de leur travail, ce qui ne leur permet pas toujours de se sentir intégrées à une communauté. 

De quoi as-tu envie pour l’avenir ? 

J’aimerais que les gens (ré)apprennent à s’écouter. J’ai la sensation que de nos jours la communication est rapidement rompue et que trop souvent, nous écoutons pour répondre plutôt que pour comprendre, et ce bien souvent par peur. Je suis intimement persuadé qu’une des clés pour améliorer le bien commun se situe ici.


Pour en savoir plus sur Michel, rendez-vous sur son profil Linkedin ou contactez-le : michelgarlopeau@gmail.com

Pour en savoir plus sur l’arbre de vie, cliquez ici

N’hésitez pas également à aller jeter un coup d’œil au portrait de la fondatrice du Cocon Solidaire, Déborah Glohr (c’est ici pour y accéder !). 

Et si vous souhaitez recevoir la newsletter du projet ou rejoindre l’aventure d’une façon ou d’une autre :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *