À la fin de l’Assemblée Générale, il a été proposé aux participant.es de noter sur un post-it 2 choses : un coup de cœur du Cocon en 2021, et ce avec quoi il/elle repart de l’AG. Ce visuel en présente le florilège !

Première Assemblée Générale du Cocon Solidaire

Temps de lecture : 4 minutes

Article #26 – Auteure : Sara L.

Samedi 26 mars a eu lieu la première Assemblée Générale du Cocon Solidaire, l’occasion pour nous de vous partager quelques points marquants de cette année d’existence, et de belles perspectives pour 2022.

À la fin de l’Assemblée Générale, il a été proposé aux participant.es de noter sur un post-it 2 choses : un coup de cœur du Cocon en 2021, et ce avec quoi il/elle repart de l’AG. Ce visuel en présente le florilège !

Une Assemblée Générale à l’image du Cocon Solidaire

On aurait pu s’attendre à une réunion monotone et barbante, c’était sans compter les bonbons colorés, les sourires, les rires, la présence des bénévoles ainsi que quelques-unes de nos adhérentes, que l’on remercie vivement de s’être rendues disponibles.

Le Cocon, c’est une équipe soudée et solidaire, qui avance à l’unanimité avec pour seule préoccupation le projet de l’association. Mais au fait, c’est quoi ce projet ?

Créer du lien, un enjeu plus que jamais d’actualité

Lors de sa création en avril 2021, le Cocon Solidaire se donne pour mission d’accompagner les femmes seules, isolées, dans le rétablissement de leurs liens sociaux et leurs (re)mises en mouvement.

Aujourd’hui, dans un contexte post-COVID où tout est bousculé, cette mission est plus que jamais d’actualité (le nombre d’adhésions l’atteste, 44 pour l’année 2021 et déjà 63 pour ce début d’année 2022 !). Le Cocon Solidaire se mobilise pour dynamiser les liens et permettre à nos adhérentes de s’émanciper et d’exploiter le plein potentiel de leurs vies : les rendre autrices, actrices de leurs vies par la mobilisation de leur pouvoir d’agir.

Mais l’objectif du Cocon va plus loin : il s’agit aussi à long terme de réduire ou faire disparaître les inégalités et fragilités dont les femmes peuvent souffrir.

Oui, mais comment ?

En 2021, le Cocon Solidaire, c’est :

➔ Une trentaine d’événements pour plus de 180 participantes réunies, autour de 3 thématiques fortes : partager, échanger, apprendre (des ateliers, des balades, des apéros, des cafés, …) ;

➔ Quelques temps forts en dehors de la programmation habituelle :

  Exposition aux Rencontres Nationales de l’Habitat Participatif (juillet 2021) ;

  Participation à la Nuit du Code Citoyen (octobre 2021) ;

  Intervention lors d’une conférence au festival Agir (octobre 2021) ;

  Participation à la Factory du Pro Bono Lab de Lyon (novembre 2021) ;

  Participation aux Défis Solidaires de la Fondation Somfy (décembre 2021).

➔ Des tournants dans l’histoire du Cocon :

  3 mai : 1ère adhérente bénéficiaire ;

  24 juin : 1er article dédié à l’association dans la Tribune de Lyon ;

  23 septembre : 1ère privatisation d’un lieu (Café Rosa) pour accueillir l’apéro de rentrée.

➔ Une communauté Facebook d’un peu moins de 50 personnes : il s’agit d’un réseau social privé féminin de partage, d’écoute et d’entraide, un groupe qui rassemble toutes les diversités, puisque « appartenir » et « contribuer » sont deux besoins essentiels de l’être humain1.

➔ Des outils de communication : 18 articles publiés sur le blog, 8 éditions de la newsletter, 500 abonné.es sur Facebook et 200 sur Instagram.

Le tout en 8 mois d’existence !

Et pour 2022 ?

Ça continue ! Et d’autres choses se préparent…

➔ « Nos adhérentes ont du talent » : des ateliers qui donnent la parole aux membres de l’association qui souhaitent partager, valoriser, accompagner sur un sujet qu’elles maîtrisent ;

➔ Le Guide des Lyonnes : un projet éditorial de partage d’adresses et d’idées pour mener sa vie sereinement en tant que femme lyonnaise ;

➔ Une volonté de développer des modules de formation axés sur l’émancipation, l’épanouissement des femmes confrontées à des situations et écueils de vie spécifiques (femmes sans enfants, mamans solos, burn-out, reconversion professionnelle, …) ;

➔ Faire vivre un lieu des possibles : établir un lieu de quartier, laboratoire de sororité, offrant un espace de ressources, d’activités et de vie collective, pour soutenir l’information, les droits des femmes et leurs besoins essentiels.

2022, c’est aussi l’occasion pour Le Cocon Solidaire d’accueillir plusieurs stagiaires et très possiblement une personne en alternance, grâce à deux subventions notables décrochées fin 2021. Par ailleurs, les démarches sont en cours pour obtenir l’agrément qui permettra à l’association d’accueillir des services civiques, car nos premières stagiaires nous l’ont prouvé, la jeunesse a toute sa place dans notre aventure.

Une AG sous le signe des remerciements

La Fondatrice du Cocon, Déborah, et toute l’équipe des bénévoles sont très reconnaissant.es envers les partenaires et collaborateur.ices impliqué.es de près ou de loin dans le projet en 2021, permettant d’avancer chaque jour un peu plus :

Nos mécènes : la Fondation pour l’Université de Lyon ; l’Archipel des Utopies ;

Hiptown Part-Dieu (espace de coworking), le Café Rosa, Anciela (pépinière d’initiatives citoyennes), Alter’Incub (incubateur d’innovation sociale), Pro Bono Lab, la Fondation Somfy, l’agence web Forbeez, l’agence d’architecture lyonnaise De Plus belleFACE Grand Lyon (club d’entreprises), le Centre Social Michel Pache de Francheville, makesense, …

Et cette jolie toile de partenaires s’élargit en 2022, avec par exemple Entraides et Les Gaz’elles Rebelles.

L’association remercie également tous.tes les professionnel.les étant intervenu.es bénévolement pour enrichir la programmation du Cocon, et ainsi proposer des espaces de rencontres et d’échanges entre femmes à notre communauté.

Ces remerciements s’élargissent à tous.tes les sympathisant.es et donateur.ices, dont l’aide précieuse a encouragé et encouragent toujours les efforts de l’association.

Et surtout, le Cocon remercie toutes les personnes qui ont pris (et repris!) une adhésion, en particulier quand le projet commençait tout juste à se dessiner. C’est grâce à elles que les activités du Cocon prennent tout leur sens.

Les personnes présentes lors de la première assemblée générale du Cocon Solidaire

 

Notes
  1. CHICHE, Sarah. Alfred Adler, le psy oublié. Cercle Psy N° 13 – Juin/juillet/août 2014. https://www.scienceshumaines.com/alfred-adler-le-psy-oublie_fr_32854.html
Pour partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.