Bienvenue à Chamarel “Les Barges”, habitat alternatif à proximité de Lyon

Temps de lecture : 6 minutes

Article #4 – Auteure : Déborah G.

Habiter autrement, ils l’ont fait !

Lundi 22 mars, 9h30. Sous un soleil radieux de printemps, je rencontre enfin Béatrice, la plus jeune des habitantes de Chamarel “Les Barges”, coopérative d’habitants installée à Vaulx-en-Velin.

Ce rendez-vous aura mis du temps à se mettre en place, après des mois d’échanges par e-mail, la Covid étant passée par là. Mais surtout parce que visiter cette résidence est particulièrement demandé ! Pourquoi ?

Parce qu’il s’agit de l’aboutissement d’une aventure formidable d’une dizaine d’amis, ayant décidé de créer, par leur propre volonté, un lieu de vie alternatif et  intergénérationnel pour les 3ème âges et plus.

Leur but ? Prendre leur vieillesse en main, dans la continuité de ce qu’a été leur vie personnelle : engagement social, associatif, culturel et politique, mais aussi leur vie professionnelle : travail d’équipe, coopération… 

Forcément, ce projet nous interpelle, puisque Le Cocon Solidaire s’intéresse également à développer un concept de résidence permettant une alternative à l’habitat classique. A destination des femmes seules, avec ou sans enfants… Mais pas seulement ! Souvenez-vous de notre article introduisant notre initiative, disponible ici

Alors… On vous en dit plus sur cette visite ?

Quand le vivre-ensemble prend tout son sens

La Résidence Chamarel

L’idée prend forme en septembre 2009, par la tenue d’une première réunion ou les volontés sont nombreuses et partagées :

>> Rester acteur de sa vie le plus longtemps possible, en demeurant actif et le plus autonome, afin de retarder une entrée en ehpad, 

>> Compter sur les valeurs de coopération et d’entraide pour faciliter son quotidien en tant qu’individu et collectif, 

>> Faire le choix de l’auto-promotion, de l’auto-gestion et de la non spéculation pour contrer un marché immobilier devenu complètement hors-sol, ou les coûts d’accès au logement continuent de s’envoler.

Dans le fond, une envie commune de se mettre en chemin vers la simplicité et s’éloigner de l’absurdité de notre société, en ouvrant une troisième voie au logement, se situant entre  location et propriété individuelle. C’est donc en 2010 qu’est créée l’association « CHAMAREL »pour Coopérative d’HAbitants, MAison Résidence de l’Est Lyonnais, (association qui existe toujours et qui compte à ce jour 36 adhérents, public plus large que les résidents, afin de faire connaître ce type d’habitat et l’organisation de la vie du groupe).

Celle-ci est suivie, grâce aux bons conseils de Habicoop, de la création de la société Chamarel  « Les Barges », société coopérative par actions simplifiées (SAS), afin d’assurer la maîtrise d’ouvrage et la gestion de la construction. C’est donc cette coopérative qui fait un emprunt pour devenir propriétaire du terrain et du bâti, emprunt remboursé par les redevances de ses occupants, chacun d’eux étant à la fois locataire de son logement et copropriétaire de la SAS, puisque détenant des parts sociales au capital de celle-ci.

Au final,  l’immeuble de 4 étages, composé de plusieurs appartements (14 T2 et 2 T3) est livré en 2017.  Cela fait donc 4 ans que l’ensemble de ses habitants – 17 à ce jour, dont 13 femmes, en jouissent pleinement, vivent et font vivre cette résidence autour de valeurs qui leur ressemblent et les rassemblent :

>> La coopération : pour une gestion collective et régulée du lieu de vie. Une fois par semaine, les habitants réfléchissent et décident ensemble des sujets ayant trait à leur vie quotidienne. Une fois par mois, une assemblée générale est organisée par l’association afin de traiter du fonctionnement général commun. Les commissions d’un côté comme de l’autre sont diverses : événementiel, communication, subvention, jardin… Mais la démocratie prend tout son sens dans chaque instance,  un habitant = une voix, et toutes les décisions sont prises au consensus.

>> L’écologie : le développement durable a été au cœur des préoccupations dès le stade de la construction (pensée par le cabinet d’architecte Arkétype Studio:  matériaux locaux et sains, réseau d’artisans de proximité, bâtiment répondant aux exigences du label H & E), et pour le fonctionnement du bâtiment. L’isolation extérieure est principalement en paille et en laine de bois, la production d’eau chaude est assurée à 70 % par des panneaux solaires fixés sur le toit… Un duo gagnant permettant le confort thermique des habitants et la légèreté de leurs factures énergétiques.

>> La citoyenneté : un lieu aménagé afin qu’il soit ouvert et disponible à d’autres personnes et groupes extérieurs, permettant ainsi une interaction et une participation intergénérationnelle à la vie locale, associative, culturelle, étudiante…

Le tout dans le plus grand respect de la vie personnelle de chacun, l’équilibre étant réfléchi et maîtrisé entre vie individuelle et collective. 

Repenser ses espaces et ses équipements afin de les mutualiser et les partager 

A Chamarel, nombreux sont les espaces pensés pour tous, afin de favoriser les rencontres, les échanges mais aussi optimiser les espaces de vie privatifs en mutualisant certaines ressources qu’il était incongru de conserver chacun chez soi. Un exemple ?  Rien de plus évident qu’un espace buanderie, équipé de 3 machines à laver et 1 sèche-linge, dont les utilisations par habitants sont répertoriées sur un registre. 

Mais cela va plus loin avec :

>> Une grande salle commune avec cuisine équipée, permettant la tenue d’événements divers propres aux résidents, aux adhérents de l’association ou auprès de personnes complètement extérieures au lieu (réunions, projections de films, conférences, expositions, vernissages, accueil et visite du lieu…), 

>> Deux chambres d’amis pour recevoir son entourage, qu’il suffit de réserver sur un calendrier accessible à l’ensemble des occupants.

>> Des coursives d’étages meublées par les résidents, afin d’en permettre l’usage. Pour contrer la fonction de chemin de traverse ont donc été installés objets décoratifs,  fauteuils, bibliothèques partagées invitant ainsi à l’occupation de ces mètres carrés souvent inexploités, 

>> Un atelier bricolage ou le matériel s’utilise et s’emprunte par une simple annotation dans un registre papier, 

>> Une grande cave partagée car ici, la confiance règne, et chaque personne stocke ses affaires sur les étagères qui lui sont attitrées (et mine de rien, ne pas avoir de parois cloisonnant les espaces de chacun fait tout simplement gagner de la place à tous!)  

>> Une belle parcelle de jardin, ouverte à chaque résident, ou les plantations cohabitent avec le mobilier extérieur et parfois même quelques œuvres artistiques.

Coursive d’étage
Bibliothèque partagée
Atelier bricolage
Jardin collectif

Une initiative qui trouve d’autres échos sur le territoire, et au-delà !

Chamarel Les Barges est loin d’être une initiative isolée sur le territoire lyonnais. Quelques autres coopératives d’habitants existent à Lyon et dans le Rhône :

Et si l’on dézoome sur le territoire, nombreuses sont les initiatives existantes en France mais beaucoup plus rares sont celles consacrées uniquement aux femmes. A notre connaissance, seule La Maison des Babayagas est réservée à la gente féminine, mais celle-ci devrait bientôt être suivie, on ne peut que l’espérer, de la Maison d’Isis à Montauban. Et qui sait demain peut-être, de celle du Cocon Solidaire… ?

Enfin et quant à nos voisins étrangers, ceux-ci sont loin d’être en reste, étant pionniers de l’habitat participatif, un modèle largement connu en Allemagne, en Suisse ou en Norvège. En effet, en Suisse, on estime à 5 % le parc immobilier construit sur ce mode, soit 130 000 logements. En Norvège, les chiffres tournent autour de 15 % du parc. La palme revient à Oslo avec ses 40 % de son parc ou à Tübingen, en Allemagne, où plus de 80 % des logements neufs sont construits en habitat participatif.


Habiter autrement vous questionne ? On ne peut que vous recommander de vous rendre aux Rencontres Nationales de l’Habitat Participatif qui auront lieu à Lyon du 8 au 11/07/21. 

La programmation est disponible ici, et la billetterie ouverte . Le Cocon Solidaire y sera présent pour présenter son projet et trouver des adhérentes, futures habitantes, bénévoles et partenaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *