Le Cocon Solidaire, une initiative lyonnaise destinée aux femmes souffrant de solitude

Temps de lecture : 5 minutes

Article #1 – Auteure : Vanessa B.

Un projet pour aider les femmes confrontées à la solitude à recréer du lien, sur Lyon et sa périphérie

Le Cocon Solidaire est une initiative de l’économie sociale et solidaire au service de femmes confrontées à la solitude, qu’elle soit vécue ou ressentie. Cette association est portée par plusieurs personnes dont des professionnels ayant accepté d’être bénévoles à son démarrage, le temps que son modèle économique se développe et que ses premiers partenaires soient trouvés. Une équipe pluridisciplinaire a donc été constituée avec des femmes et des hommes issus de milieux divers, comme l’enseignement, l’urbanisme mais aussi ceux de la santé et du social,… L’association vient d’être créée et est en cours de développement : les démarches administratives se poursuivent, tandis que les bénévoles ainsi que les premières adhérentes réfléchissent à la mise en place du projet.

L’objectif du Cocon Solidaire est d’accompagner des femmes seules et isolées afin de les aider à recréer du lien, se remettre en mouvement et s’émanciper des fragilités ou inégalités qu’elles connaissent. Le public concerné est assez large car il peut s’agir de femmes de tous les âges, de la jeune étudiante jusqu’à la femme sénior. Et de toutes les situations: femmes célibataires, séparées, divorcées, mamans solo, femmes actives, entrepreneures ou sans emplois, retraitées, etc.

Des valeurs fortes, portées et à faire vivre à travers cette initiative

Le logo du Cocon Solidaire, co-créé avec l’agence web Forbeez, représente bien les valeurs portées par l’association. 

L’association s’appuie sur plusieurs valeurs fondamentales, notamment le respect, le partage et la bienveillance. Ces dernières favorisent et contribuent à créer un esprit de communauté, qui permet à chacun de se découvrir et de découvrir les autres. Cet esprit de communauté que l’association souhaite développer est d’autant plus important dans la société actuelle, marquée par une forme d’individualisme. 

Ainsi, le choix du nom et du logo de l’association reflètent ces valeurs. Cette initiative porte le nom de “Cocon Solidaire” car elle souhaite être une bulle de bienveillance, indispensable pour que les adhérentes puissent se délester de leurs vulnérabilités pour accueillir leur plein potentiel de développement et d’épanouissement. De plus, le choix de l’adjectif solidaire montre que la création de liens doit être la première réponse aux fragilités. Le logo, quant à lui, représente des mains féminines, évoquant l’envie et la nécessité de soutenir les femmes en premier lieu, aux conditions de vie plus difficiles. Elles entourent un cœur, car il s’agit de l’organe de vie et du siège des émotions. Il rappelle aussi, lorsqu’il s’échange et se partage, la générosité d’offrir et de recevoir. 

Tout commence par la création d’une communauté de femmes 

Le projet vise tout d’abord à créer une communauté de femmes, qui permettrait aux adhérentes d’avoir accès et évoluer dans un cercle féminin facilitant le partage, l’écoute et l’entraide.

D’autres initiatives sont aussi prévues, tels que des moments de convivialité et de cohésion, comme des temps cafés, l’accueil des nouvelles adhérentes ou la célébration des anniversaires. Mais également des sorties (balades urbaines ou en pleine nature, visites culturelles) ainsi que des moments de trocs et de partage.

De plus, d’autres moments seront organisés, afin d’agir et d’apprendre ensemble, qu’il s’agisse d’ateliers (créatifs, de bricolage, de soin de soi,…), de conférences (pour s’informer, débattre). De plus, les membres pourront également se retrouver dans des moments de réflexion, à travers des groupes de travail, afin que le Cocon Solidaire se développe en fonction des besoins des adhérentes.   

Ces événements permettront donc de rassembler et de connecter ces femmes entre elles, afin de créer un esprit de communauté et permettront surtout aux adhérentes de développer leur pouvoir d’agir et de s’émanciper de ce qui les limite, en retrouvant confiance en elles tout autant que de ressentir des moments forts de joie. 

Ces activités se feront dans un premier temps dans des lieux divers de Lyon et sa  périphérie, en fonction de la programmation, en attendant de trouver pour l’association un local qui permettra d’accueillir ses bureaux et la tenue de ses évènements. 

Pour à terme créer un lieu des possibles, mixant habitat partagé et tiers-lieu

Le Cocon Solidaire souhaite aussi créer un habitat partagé. Cette résidence proposerait des habitats groupés, permettant d’accompagner les résidentes qui souhaiteraient s’y installer au vivre ensemble. Cet habitat, que les membres de l’association souhaitent pouvoir développer au sein de l’aire urbaine de Lyon, allierait logements individuels, préservant l’autonomie et  l’intimité des résidentes, et espaces de vie communautaire, facilitant un esprit d’entraide et de solidarité entre occupantes. Des salles communes et des équipements mutualisés seraient donc proposés pour permettre une vie en collectivité, pour laquelle les résidentes auraient une liberté d’implication totale. Cuisine partagée, buanderie commune, jardin collectif,… Les possibilités sont nombreuses.

De plus, cette résidence accueillerait également un tiers-lieu, aux vocations économiques, sociales et culturelles, dont les espaces seraient entremêlés à l’habitat partagé. Ceux-ci seraient occupés par des associations et des professionnels, proposant un bouquet de services permettant de faciliter la vie quotidienne et répondre aux besoins essentiels de ses usagers, qu’il s’agisse de santé, de jeunesse, d’alimentation… 

Ainsi, il pourrait y avoir un cabinet médical regroupant des soignants particulièrement au fait des problématiques de santé des femmes, afin de mieux les accompagner tant dans la prévention, par des temps d’information et de sensibilisation, que dans leurs parcours de soins et le suivi de celui-ci. Ou encore une garderie alternative, un restaurant participatif ou bien une épicerie locavore…

Ces services sont à définir mais seraient ouverts à tous, aussi bien aux résidentes de l’habitat partagé, qu’aux riverains et travailleurs de la commune. L’objectif étant de favoriser une forme de mixité (des genres, des âges, des usages) qui soit créatrice de liens. Par ailleurs, cette volonté s’intègre également dans une optique de durabilité, en favorisant une vie de quartier et donc le dynamisme du territoire d’accueil. 


Pour aller plus loin, quelques structures similaires et ô combien inspirantes : 

  • L’association Plurielles, organisant des cafés de femmes, à Tarare
  • L’association Providenti’elles, luttant contre l’isolement des femmes, à Nantes
  • L’habitat participatif féminin La Maison des Babayagas, une « anti-maison de retraite » permettant aux femmes qui l’habitent de se prendre en charge et s’entraider pour bien vieillir, à Montreuil
  • Le tiers-lieu “La Cité Audacieuse”, laboratoire impactant d’innovations sociales pour les droits des femmes et la promotion de l’égalité, à Paris

Avez-vous rejoint le Cocon Solidaire sur les réseaux sociaux? C’est par ici sur Facebook et Instagram ! Et pour faire partie de l’aventure, c’est juste ici :


Ce projet vous plaît ? Laissez-nous un commentaire pour nous le dire ! Nous sommes également à la recherche d’un local et de financements, contactez-nous si vous pouvez nous aider.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *