5 livres sur les femmes à prendre dans sa valise

Temps de lecture : 3 minutes

Article #7 – Auteure : Vanessa B

Chacune des références ci-dessous est commentée par l’une de nos bénévoles, Vanessa. Fiez vous aux recommandations de cette grande amatrice de lecture !

Les victorieuses de Laetitia Colombani

J’avais déjà lu le premier ouvrage de Laetitia Colombani, intitulé La Tresse, qui m’avait beaucoup touchée sur le parcours de trois femmes dans trois continents différents. Je m’étais donc précipitée sur son deuxième titre, Les victorieuses. En plus, en tant que bénévole au Cocon Solidaire, ce livre a résonné en moi : il évoque le parcours de Solène, qui devient écrivaine public pour des femmes en difficulté habitant au Palais de la Femme, fondé par Blanche Peyron, dont l’histoire est aussi racontée. Un livre touchant qui permet de dresser le portrait de femmes fortes et généreuses.

Americanah, de Chimamanda Ngozi Adichie

On m’a prêté ce livre il y a deux ans : quelle intéressante lecture ! On suit le parcours de Ifemelu, jeune nigérienne installée à New York et qui décide de retourner vivre au Nigeria. Le livre raconte la difficile intégration d’une femme, aussi bien dans un pays étranger que de retour dans son pays d’origine après être restée 15 ans aux États-Unis. L’auteure s’inspire des éléments de sa vie pour nous permettre de réfléchir sur plusieurs thématiques, notamment le genre et le racisme. 

Sorcières, de Mona Chollet

Ce livre m’a été offert par une amie pour mon anniversaire. On peut être un peu déconcerté lors des premières pages, car ce livre ne raconte pas l’histoire des sorcières ! Il s’agit en fait d’un essai, facile à lire qui associe la figure de la sorcière au Moyen-Age avec la femme contemporaine, puissante et féministe. J’ai apprécié cette lecture qui sortait des clichés habituels.

Culottées, de Pénélope Bagieu

J’aime beaucoup lire des romans graphiques, qui, en plus des mots utilisés, peuvent faire passer toutes sortes de messages par les dessins. Les deux tomes de Culottées présentent le destin de femmes, très différentes, qui “ne font que ce qu’elles veulent” comme le précise le sous-titre. On peut ainsi découvrir le destin de Joséphine Baker, artiste du début du XXe siècle, mais également d’Agnodice, une des premières femmes médecin de la Grèce antique.

Les BD d’Emma

Je suis abonnée à la page Facebook d’Emma qui publie régulièrement des extraits de ces BD. Je trouve que celles qui portent sur le féminisme sont particulièrement intéressantes, car elles évoquent des sujets peu développés ailleurs, notamment sur la charge mentale. J’aime beaucoup le style des dessins d’Emma, d’autant que cette dessinatrice prend le temps de bien se renseigner avant de créer ses BD. On peut les lire facilement depuis son blog ou les réseaux sociaux, ou bien acheter ses ouvrages.


Avez-vous lu ces ouvrages ? Qu’en avez-vous pensé ? Avez-vous une autre recommandation à nous partager ? Dites nous tout en commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *